VOTE | 542 fans

Charmed
#107 : La quatrième soeur

Aviva, une adolescente, devient amie avec Phoebe. C'est une sorcière qui tient ses pouvoirs de la magie noire d’une horrible sorcière, Kali, qui apparaît dans son miroir. Aviva veut rejoindre le clan des trois sorcières. Kali se sert d’Aviva pour voler les pouvoirs des soeurs. Piper et Phoebe cherchent à séduire Léo, un homme qui fait des travaux dans leur maison. Prue et Andy n’arrivent pas à passer une soirée ensemble. Il envisage de rompre.

> En plus : Captures

Popularité


4.07 - 14 votes

Titre VO
The Fourth Sister

Titre VF
La quatrième soeur

Première diffusion
18.11.1998

Première diffusion en France
10.04.1999

Vidéos

"Oh mince, il est canon le Père Noël cette année !" Phoebe

  

Aviva utilise ses pouvoirs

Aviva utilise ses pouvoirs

  

"Piper, est-ce que je suis une voleuse de fiancé ?" Phoebe

  

"Cher journal, la vie me dégoûte ces temps-ci..." Aviva

  

"...je suis persuadé qu'on ne pourra pas le regarder" Andy

  

"Rammène cette chatte chez les soeurs Halliwell" Kali

  

"Pourquoi refusent-elles de m'accepter ?" Aviva

  

"...Ce que je veux, c'est une relation normale, c'est tout." Andy

  

"...Elles doient être avec ces amies lesbiennes à l'heure qu'il est" Piper

  

Dispute à propos d'Aviva

Dispute à propos d'Aviva

  

Accident de tante Jackie

Accident de tante Jackie

  

"Mais pas de magie !" Prue

  

"Vous avez de la chance qu'elle ne l'ai pas sacrifiée" Tante Jackie

  

"...Surtout tu ne perds pas Aviva des yeux !" Prue

  

"...Mais rassurez-vous, y'a un psy qui la suit !" Phoebe

  

"Bon je repasserais pour reprendre des nouvelles." Léo

  

Confrontation

Confrontation

  

"Tu ne dois dire à personne sur le secret des soeurs Halliwell" Phoebe

  

"Mais bon sang ! Je t'aime toujours moi !" Andy

  

Photos promo

Prue (Shannen Doherty)

Prue (Shannen Doherty)

Le démon Kali dans le grenier des soeurs Halliwell

Le démon Kali dans le grenier des soeurs Halliwell

Piper, Phoebe et Prue consultent le Livre des Ombres

Piper, Phoebe et Prue consultent le Livre des Ombres

Prue, Phoebe et Piper dans le grenier

Prue, Phoebe et Piper dans le grenier

Aviva est possédée

Aviva est possédée

Phoebe et Piper face à une menace

Phoebe et Piper face à une menace

Phoebe et Piper dans le grenier

Phoebe et Piper dans le grenier

Plus de détails

...

Aviva, une jeune sorcière délinquante, parle avec un miroir possédé par l'esprit d'une mauvaise sorcière du nom de Kali. Cette dernière lui donne des pouvoirs magiques importants afin qu'elle s'approprie le pouvoir des trois des soeurs Halliwell qui, pendant ce temps, recherchent leur chatte disparue depuis peu. Elles chargent notamment Léo, un ouvrier qui effectue des réparations dans leur maison, de coller des affiches dans le quartier (plus tard, on apprend pleins de choses étonnantes sur lui).

Tandis que Prue tente en vain d'avoir un peu d'intimité avec Andy, Piper et Phoebe se disputent les faveurs de Léo. C'est à ce moment qu'Aviva, la jeune fille du début, leur rapporte leur "chat fugueur". Elle est apparemment gentille et le chat a l'air de bien l'aimer. Après avoir expliqué aux trois soeurs qu'elle connaissait leur secret et qu'elle était une sorcière, elle se lie vite d'amitié avec Phoebe dans l'espoir de se joindre aux soeurs. Mais Prue et Piper sont moins enthousiastes.

Petit à petit, Aviva gagne leur confiance. Mais l'esprit du miroir rappelle sa protégée à l'ordre en lui ordonnant de dérober les pouvoirs des soeurs. La première à être en danger est Phoebe qui la défendait devant Prue et Piper lorsqu'elles soupçonnaient la jeune fille depuis l'hospitalisation forcée de sa tante. Elle ne devra son salut qu'à l'intervention "in extremis" de celles-ci. Mais plutôt que de détruire leur nouvelle adversaire comme à leur habitude, elles utilisent la manière douce en détruisant le miroir où était prisonnière la sorcière Kali, libérant ainsi Aviva de l'emprise de celle-ci mais lui ôtant par la même occasion ses pouvoirs magiques.

Andy et Prue font des plans pour passer une soirée romantique ensemble mais il y a toujours quelque chose pour interrompre leur rendez-vous. Il décide alors de rompre car Prue est trop mystérieuse.

Il fait nuit dans les rues de San Francisco et tout à l’air calme. Il y a une vue sur une maison.

 

INTÉRIEUR - Dans une chambreNuit

Une fille est assise sur le sol alors qu’elle tient une petite statue dans les mains qu’elle met sur le sol, sur un petit tapis avec des bougies autour. Elle allume une autre bougie à côté d’elle et remet le briquet. Elle s’est mise en position de méditation.

Aviva : Viens à moi, Kali. Je te conjure de venir. Viens à moi, Kali. Je te conjure de venir.

Kali : (Apparaissant dans le miroir.) Me voici, Aviva.

Aviva : (Ricanant.) Ça fait plus d'une semaine.

Kali : Je le sais, il faut que tu sois patiente.

Aviva : Oui, mais j'ai fait tout ce que tu m'avais demandée. J'ai suivi les sœurs Halliwell, et je sais absolument tout ce qu'elles font.

Kali : C'est parfait. Ça va nous servir quand il le faudra. Tu dois me faire confiance. Il faut que tu fasses en sorte qu'elles aient autant besoin de toi que toi d'elles.

Aviva : J'ai discuté avec ma mère aujourd'hui.

Kali : Et comment va-t-elle ?

Aviva : Je n'en sais rien. Ça s'améliore, enfin je crois. Elle me manque.

Kali : Tu verras qu'elle va finir par être fière de toi.

Aviva : Ah oui ? Je l'espère du fond du cœur.

Kali : Es-tu prête à recevoir ton pouvoir, Aviva ?

Aviva : (En souriant de joie et d'excitation.) Oui, je le suis, tu le sais bien.

Kali : N'oublie pas que ce pouvoir est sacré. Et si je te le transmets, tu ne devras en faire usage que quand je te le dirais.

Aviva : C'est ce que je ferais, je te le promets.

Kali : C'est très bien. Fais face au miroir, mains en avant, paumes ouvertes et le pouvoir passera en toi. (Après qu'Aviva ait reçu ses pouvoirs en fermant les yeux et en se concentrant. Elle regarde ses mains.) À présent, tu sais quoi faire. Va trouver Phoebe, Piper et Prue. (Aviva prend sa veste et semble s’en aller tandis que du feu apparaît dans le miroir derrière Cali. Elle a les yeux rouge et jaune.)

 

INTÉRIEUR - Manoir des HalliwellMatinée

Piper est en train de lire une sorte de livre alors que Leo entre dans la maison et va dans le salon. Il enlève la barrière devant la cheminée et la met sur le côté.

Leo : (Regardant dans la cheminée, sous les yeux charmés de Piper.) On dirait qu'il y a quelque chose, oui, oui, je vois ce que c'est.

Piper : Je vois ce que c'est aussi.

Phoebe : Oh mince, il est canon le père Noël cette année.

Piper : Il est à la recherche du chat.

Phoebe : Notre chat. Ah oui, quatre pattes avec de la fourrure, ça me revient maintenant. Super !

Leo : Ah, ah, (se relevant, ayant à la main une sorte de bâton avec un nid dessus), ah non, désolé. Et vous avez essayé le refuge ?

Piper : Oui, il n'y avait rien.

Leo : Elle avait un collier, j'espère, avec votre numéro de téléphone.

Phoebe : Oui, le sien est très particulier en fait.

Piper : On verra bien. En tous cas, c'est très gentil d'avoir cherché. Vous devez sûrement avoir faim après tout ce travail ?

Leo : (Se mettant à rire.) Oh, je n'ai rien fait.

Phoebe : (En ricanant.) Ah... Eh oui, c'est tout Piper. Il faut qu'elle materne tout le monde. Vous n'avez qu'à la voir comme votre maman, ça lui plaît toujours.

Leo se met à rire, suivi de Phoebe et Piper.

Piper : Elle est très gentille, c'est ma sœur.

Leo : (Reposant ses outils derrière lui.) Merci de l'invitation. Je vais quand même aller poser vos affichettes avant. Et je reviens dès que c'est fait, je vous le promets. (Manquant de tomber.) Oh, oh !

Piper : (Prenant peur.) Oh, faites attention.

Phoebe : Ça va ?

Leo : (Gêné.) Ouais, ouais, non, non, c'est juste... (Il remet la barrière de protection devant la cheminée).

Phoebe : Oui, c'est le pare-feu.

Piper : Oui, c'est ça.

Les deux sœurs voient Leo s'en aller.

Phoebe : Oh, oh, si tu veux mon avis, ce sont les plus jolies fesses de cette ville.

Piper : De l'État.

Phoebe : De tous les États des États-Unis.

Piper : Je l'ai vu la première.

Phoebe : (Regardant vers Piper.) Hmm ?!

Piper : (Acquiesçant.) Hmm.

 

EXTÉRIEUR - Devant la maison des Halliwell - Journée

Leo scotche les affiches sur un poteau de lampadaire. Il passe devant la voiture où se trouve Aviva. Celle-ci se retourne et grâce à son pouvoir, se met à brûler l'affichette par la pensée. Elle se met à sourire.

 

GÉNÉRIQUE

 

Il y a une vue sur le pont de San Francisco ainsi que d’une rue où passe le tramway puis de la maison des Halliwell.

INTÉRIEUR - Maison des Halliwell - Dans la cuisine - Journée

Piper sort un plat du micro-onde puis met le contenu dans une assiette. C’est le déjeuner pour Leo. Elle s’essuie les mains avec une serviette. Elle sort également le lait du frigidaire ainsi qu’un verre et le verse dedans. Elle referme la porte de l’armoire puis prend l’assiette et le verre pour le donner à Leo

INTÉRIEUR - Maison des Halliwell - Près de l'entrée - Journée

Piper : Voilà le déjeuner, Leo. Et un verre de lait écrémé.

Leo : Merci, c’est gentil.

Piper : (Se mettant à sourire.) Et surtout ne m'appelez pas « maman ».

Phoebe : (Descendant les escaliers avec Prue.) Crois-moi, une petite soirée en amoureux et tout sera reparti comme sur des roulettes.

Prue : Ouais, j’espère que tu as raison.

Phoebe : D’autant que c’est un flic et toi une sorci… (Piper se racle la gorge, faisant comprendre à Phoebe qu’elle a failli faire une erreur devant Leo qui les regarede.) Ouais, comme toutes les femmes.

Prue : Tiens, comment allez-vous, Leo ?

Leo : (Gêné.) Ça va, il ne faudra que deux couches sur ces murs. Je ferais un peu d’enduit et puis ce sera fini.

Phoebe : Oh, vous êtes sûr que trois couches, ce ne serait pas mieux ? (Leo semble approuver.)

Piper : Joli décolleté, c’est vrai que c’est la tenue idéale à neuf heures du matin.

Phoebe : Ravie que ça te plaise. (Leo boit son verre de lait. Elle voit qu’il a du lait sur la bouche.) Oh, Leo, vous permettez. (Elle essuie sa bouche avec son doigt.) Juste un peu de lait. (Ils sourient alors que Piper semble gênée.)

Prue : Tu viens ? (Alors que Phoebe rit et ne veut pas partir.) Phoebe. (Elle la prend par la main et l’éloigne de Leo. Elles s’en vont dans la cuisine.)

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellDans la cuisine - Journée

Prue : J’ai l’impression que Piper est très attirée par Leo.

Phoebe : Je la comprend, t’as vu comment il est fait. (Prue prend la cafetière.)

Prue : Non, ce que je veux dire c’est qu’il lui plaît, vraiment. (Elle met du café dans une tasse.)

Phoebe : Où tu veux en venir ?

Prue : Non, laisse tomber, c’est classique chez toi.

Phoebe : Tu pourrais définir « classique » ?

Prue : Tu as très bien compris. (Elle donne une tasse à Phoebe.)

Phoebe : Ah bon, attends une minute, il va falloir que rapidement, on aille au fond des choses et qu’on s’explique si on ne veut pas avoir à se retrouver à boire du thé dans des fauteuils à bascules en passant notre temps à regretter (Piper arrive au même moment) le passé. Piper, est-ce que je suis une voleuse de fiancé ?

Piper : Absolument.

Phoebe : Alors, qui aurais-je volé à part Roger auquel soit dit en passant je n’ai jamais touché ?

Piper : Mon petit ami, Billy Wilson.

Phoebe : (En rigolant.) Tu veux dire le fiancé que tu avais en huitième, ce Billy Wilson-là.

Piper : Oui, tu l’as embrassé devant moi à la maison.

Phoebe : Oh, non arrête, je ne l’ai jamais embrassé, quand tu nous as vu, je l’aidais à retrouver ses verres de contact.

Piper : Oh, je t’en prie, t’étais enroulée sur lui, tes énormes seins étaient…, (ne trouvant pas ses mots) enfin peu importe.

Phoebe : J’avais pas d’énormes seins à cette époque-là.

Piper : Ah si, tu as toujours eu des seins énormes. (Phoebe ne dit plus rien.)

Prue : Eh bien voilà, je vais vous laisser régler vos petites histoires toutes les deux. Ah, au fait, n’oubliez que ce soir Randy et moi on est à la maison alors pas de sorcellerie, pas d’innocents à protéger et puis surtout, je ne veux pas vous voir.

Phoebe : Hmm. (Prue s’en va.)

Piper : Je pense que toutes les deux, on n’a jamais eu de réels problèmes à trouver des garçons.

Phoebe : Arrête.

Piper : Alors, si l’une de nous arrive à avoir Leo, l’autre devra respecter son choix.

Phoebe : Je suis d’accord.

Piper : Cette situation n’est donc qu’une compétition amicale. (Elle tape la spatule sur sa main plusieurs fois.)

Phoebe : Une rivalité fraternelle.

Piper : Une lutte à mort.

Phoebe : Exactement. (Elle sourit.)

 

INTÉRIEUR – Dans l’appartement d’AvivaJournée

Aviva est sur le lit en train d’écrire dans son journal intime en écoutant de la musique.

Aviva : Cher journal… (Sa tante frappe à la porte.)

Tante Jackie : Aviva, ouvre cette porte. (Aviva continue d’écrire.)

Aviva : La vie me dégoûte ces temps-ci.

Tante Jackie : Je vais être en retard au bureau. (Elle ouvre la porte et entre la chambre. Aviva en profite pour mettre son journal en dessous de son lit.)

Aviva : (S’asseyant sur le lit.) Alors quand tu disais que j’étais chez moi dans ma chambre, tu mentais.

Tante Jackie : C’est mon appartement, Aviva.

Aviva : Je sais, tu n’arrêtes pas de me le rappeler, tante Jackie.

Tante Jackie : (Voyant les rideaux fermés.) Pourquoi n’ouvres-tu pas un peu ici ? (Elle va vers la fenêtre pour tenter d’ouvrir les rideaux.)

Aviva : Parce que j’ai toujours adoré être dans le noir. (Jackie se retourne vers elle.)

Tante Jackie : Pourquoi es-tu toujours aussi agressive avec moi ?

Aviva : Pourquoi est-ce que tu n’as pas encore appelé maman ?

Tante Jackie : Comment ça ?

Aviva : Ça t’intéresse de savoir comment elle va ? Tu peux même juste lui dire bonjour. Ça lui ferai plaisir et ça l’aiderai peut-être. Elle a pas beaucoup de famille.

Tante Jackie : C’est elle et elle seule qui est responsable de ses actes.

Aviva : Mais elle n’est pas en prison, elle fait qu’une cure de désintoxication. Elle a rien fait de mal qu’on puisse le reprocher. Elle est malade, c’est rien du tout et je ne vois pas de quoi elle peut avoir honte.

Tante Jackie : Pense ce que tu veux. (Elle s’en va alors qu’Aviva ferme la porte.)

 

INTÉRIEUR – Dans un magasin de location de vidéosJournée

Andy et Prue sont dans le magasin pour tenter de trouver des films.

Andy : (Montrant une K7.) Ah, tu as vu l’« Arme fatale 3 » ?

Prue : C’est pas très romantique.

Andy : C’est vrai. (Il range le boîtier.)

Prue : (Montrant une autre K7.) Ah tiens, ça te tente « Assurance sur la mort » ?

Andy : (Ne voulant pas ; à voix basse.) C’est en noir et blanc.

Prue : Ah oui. (Elle range également le boîtier.)

Vendeur : Paralysie du choix de la cassette ?

Andy : Je vous demande pardon ?

Vendeur : Euh, j’ai l’impression que vous êtes à deux doigts de partir d’ici sans avoir rien louer. Vous voulez que je vous aide ? Vous savez, c’est mon métier.

Andy : Ouais.

Vendeur : Bien.

Andy : De toute façon, peut importe le film qu’on choisira. Je suis persuadé qu’on ne pourra pas le regarder.

Prue : Ah oui, pas très optimiste.

Andy : Non, ce que je veux dire, c’est qu’il va se produire quelque chose qui va nous en empêcher.

Prue : Ah, ça c’est faux. Je dois reconnaître que tu n’as pas tout à fait tord mais il y a toujours eu d’excellentes raisons.

Andy : Moi je trouve qu’il n’y a jamais eu d’excellentes raisons ou d’ailleurs tu n’as jamais pris la peine de me donner de raisons, quelles soient bonnes ou mauvaises.

Prue : Alors écoute, il y aura toi, moi, tous les deux seuls ce soir et rien, je peux te l’assurer, rien ne viendra nous séparer, je te le garantie.

Andy : Je te fais confiance.

Prue : Tu verras. (Ils se mettent à s’embrasser et le vendeur vient avec une K7.)

Vendeur : J’ai quelque chose, (montrant le boîtier) « La fièvre au corps ».

Andy et Prue : Ah oui.

Prue : Oui, on le prend. (Ils s’en vont.)

 

INTÉRIEUR – Dans la chambre d’AvivaSoirée

Elle a repris la même position que l’autre soir.

Aviva : Viens à moi, Kali, je te conjure de venir. (Kali apparaît dans le miroir.)

Kali : Me voici, Aviva.

Aviva : Ah, je commence à devenir folle, j’en ai assez de devoir attendre si longtemps.

Kali : Les sœurs Halliwell ne comprennent pas nos desseins et surtout elles ignorent encore le plaisir et les services que rendent leurs pouvoirs.

Aviva : Alors, je vais leur montrer.

Kali : Tu dois d’abord gagner leur confiance et faire en sorte qu’elles t’acceptent au sein de leur cercle de sorcières.

Aviva : J’ai pas envie de te décevoir. Je te le jure.

Kali : Alors, il est temps d’y aller. (La porte vers une armoire s’ouvre et un chat miaule, sûrement Kit. Aviva va la voir et la prend dans ses bras.) Ramène cette chatte chez les sœurs Halliwell. (Elles sourient.)

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellSoirée

Piper est en train de regarder Leo qui semble nettoyer le bord du mur avec un chiffon. Elle se prépare et va le voir.

Piper : C’est fini pour aujourd’hui ?

Leo : Oui presque.

Piper : Euh, ma sœur Prue a invité quelqu’un alors on est prié de vider les lieux, je pensais aller au cinéma, ça vous tente ?

Leo : Oh, non, non, je ne peux pas, non.

Piper : (Elle se retourne alors qu’il va quelque part.) Bon, très bien.

Leo : (Voyant le bois sur la porte.) Vous savez, ce sont les boiseries d’origine ça, alors il vaudrait mieux les sabler, les finir au papier de verre fin et les reteinter plutôt que de vouloir les repeindre.

Piper : Ah, oui. C’est comme faire du risotto avec du riz précuit. (Il rigole.) Analogie culinaire.

Leo : Bien sûr. (Ils rigolent de nouveau.) Justement, je… Il se trouve que j’ai des échantillons de teintures à la maison, je peux vous apporter et vous pourriez les montrer à vos sœurs.

Piper : Bonne idée. Mais pourquoi vous ne les apporteriez pas au restaurant, à l’heure du déjeuner ? Prue est débordée et Phoebe s’en fiche, son truc c’est plutôt le stuck.

Leo : D’accord.

Piper : Très bien.

Leo : À quelle heure le cinéma ? (Quelqu’un sonne à la porte.)

Phoebe : J’y vais. (Elle ouvre la porte et c’est Aviva qui se trouve devant avec Kit dans les bras. Elle la voit et est contente.) Ah non, c’est Kitty, où est-ce que vous l’avez trouvée ? On s’est fait un sang d’encre. (Elle la prend dans ses bras.)

Aviva : Je passais dans votre quartier et j’ai vu une de vos affiches et pouh, je l’ai trouvée comme par magie. (Elle entre dans la maison et Phoebe ferme la porte.)

Phoebe : C’est fou ça, je suis surprise qu’elle vous ait laissé la tenir, elle a horreur de ça. (Phoebe amène Aviva dans le salon.)

Piper : Bienvenue chez toi, Kitty. (Elle la prend.) Oh, tu dois mourir de faim. (Elle s’assoit dans le fauteuil et Aviva dans le canapé.)

Aviva : Ah, je l’ai nourrie. (Kitty miaule.)

Phoebe : Je croyais que vous veniez juste de la trouver.

Aviva : (Gênée.) Ah oui, enfin je voulais dire, il y a deux heures à peu près.

Piper : Et elle n’a pas essayé de vous griffer ? (Aviva fait non de la tête.)

Leo : Demain, j’irai enlever les affichettes. Bon, je vais nettoyer un peu avant le film.

Phoebe : Le film ? Quel genre ?

Piper : Un film de guerre.

Phoebe : Ah, j’adore les films de guerre, je peux venir avec vous ?

Leo : Euh, oui, pourquoi pas. Bon je reviens. (Il s’en va alors que Phoebe est contente mais pas vraiment Piper.)

Aviva : Vous n’allez quand même pas vous en aller, je viens juste de vous ramener votre chatte.

Piper : Oh, mais ça va aller. Bon, je vais chercher mon sac. (Elle quitte Kitty et se lève pour partir.) Comment vous vous appelez.

Aviva : Non, non, non, je ne veux pas d’argent. (Prue entre dans la maison avec Andy qui voit le monde.)

Piper et Phoebe : Salut.

Andy : Salut.

Prue : Mais c’est pas possible, je croyais que vous deviez sortir ce soir.

Phoebe : Cette jeune fille vient de nous ramener la chatte.

Aviva : Aviva.

Prue : Ah, c’est très gentil. Cinquante dollars, ça vous suffit ?

Aviva : (Se levant.) Euh, je ne veux pas de récompense, je préférerais qu’on discute.

Prue : Ah oui, de quoi ?

Aviva : De paranormal.  (Il y a un malaise entre les sœurs en voyant Andy et Leo qui est arrivé au même moment.)

Prue : Andy Trudeau, voici Leo Wyatt, tu vas aller discuter avec lui, hein, j’arrive tout de suite.

Phoebe : Euh oui, d’accord. (Phoebe et Piper prennent Aviva pour la mettre dehors alors qu’Andy serre la main de Leo.)

Piper : Merci encore. Et c’est dommage.

Phoebe : Ça va rester.

Aviva : Je ne veux m’en aller, non, vous ne comprenez pas, je suis comme vous. (Elle utilise son pouvoir pour faire gonfler un paquet de pop-corn.)

Piper : (En figeant la scène.) Surtout pas.

Aviva : (N’étant pas figer.) Ah oui, bien joué. (Elle est contente et va se mettre à côté d’Andy.)

Piper : (Faisant croire qu’elle n’y est pour rien.) Ah mais attendez, c’est, c’est, c’est vous qui avez fait ça ?

Aviva : (Reprenant sa place.) Je suis une sorcière moi aussi.

Prue : (Faisant semblant de ne pas comprendre.) Une quoi ? (Aviva sourit et s’avance encore.)

Aviva : Je veux simplement qu’on soit amies, hmm.

Piper : (Entre ses dents.) Les filles, on n’a à peine vingt secondes avant qu’ils ne reviennent à eux.

Phoebe : Comment tu as su pour nous ?

Aviva : Il va me falloir plus de vingt secondes pour ça.

Piper : Il faut absolument faire quelque chose et rapidement.

Prue : Bon allez, toi tu sors de chez nous et tout de suite.

Aviva : Euh non, mais enfin pourquoi ?

Prue : Euh, parce qu’on ne sait pas qui tu es exactement, alors tu te tires et vite fait, dehors !

Aviva : (Ne voulant pas.) Il n’en est pas question, je viens de sauver votre chatte.

Prue : Tu sors tout de suite sinon…

Aviva : Sinon, tu quoi ? (Grâce à son pouvoir mental, elle fait réchauffer le boîtier de la K7 que Prue, sous l’effet de la chaleur, lâche et tombe au sol. Aviva se met à partir alors que les deux hommes sont enfin libérés et que le paquet de pop-corn explose, les faisant tous tomber.)

Leo : Qu’est-ce que t’as… (Piper fait du vent avec sa main pour enlever la fumée. Leo reprend ses esprits.) Eh, où elle est passée cette fille ?

Phoebe : Euh, elle vient juste de…

Prue : (Elle utilise son pouvoir pour fermer la porte d’entrée.) …de partir. (Leo ne sait pas quoi faire alors que les sœurs se mettent à sourire, toujours aussi gênées.)

 

INTÉRIEUR – Dans la chambre d’AvivaSoirée

Aviva : (Reprenant la même position qu’avant.) Pourquoi refusent-elles de m’accepter ? Tu disais que si je leur ramenais leur chat, elles…

Kali : (De nouveau dans le miroir.) Mais est-ce que c’est l’aînée, est-ce que c’est Prue qui t’a mise à la porte ?

Aviva : Oui.

Kali : Il faut que tu l’évites, c’est elle la plus forte. Il faut que tu les sépares parce qu’à trois, leur pouvoir est illimité.

Aviva : Oui mais si elles refusent de m’accepter.

Kali : Avec Phoebe, ça marchera, d’une certaine manière, elle a toujours besoin de se lier avec quelqu’un, quelqu’un avec qui elle puisse partager ses pouvoirs occultes. Dis-moi quel est ton problème ?

Aviva : Je… Je ne sais pas.

Kali : C’est toi qui es venue me trouver, n’oublie pas. Toi qui avais envie d’avoir des sœurs.

Aviva : Oui, c’est vrai, j’ai envie d’une famille, j’ai personne. Mais qu’est-ce que tu vas en retirer toi, qu’est-ce que ça t’apporte ? Tu ne me l’as toujours pas dit.

Kali : Les pouvoirs des sœurs Halliwell sont très puissants et anciens. Et je veux m’en emparer et comme elles sont nouvelles dans la congrégation, si je veux les récupérer, il faut que ce soit dès maintenant à travers toi. Alors, fais ce que je te dis, Aviva. Arrange-toi pour que Phoebe convoite tes pouvoirs et nous obtiendrons tous les deux ce que  nous voudrons. (Aviva ne dit rien.)

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : (Sortant un chemisier, elle est au téléphone avec Andy.) C’est… c’est pas du tout ce que tu crois. C’est un peu difficile à expliquer, c’est…

 

INTÉRIEUR – Dans le commissariatMatinée

Andy : (Un dossier à la main et au téléphone.) Une de ces choses que tu n’arrives jamais à expliquer. Je commence à connaître la chanson.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : Je n’y suis pour rien, j’avais tellement envie que tu restes. (Elle plie le chemisier.)

 

INTÉRIEUR – Dans le commissariatMatinée

Andy : (Lisant le dossier.) Qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi tu as voulu que je parte d’un seul coup ?

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : Je te l’ai dit, un imprévu s’est produit avec mes sœurs mais je ne peux pas te donner de détails…

 

INTÉRIEUR – Dans le commissariatMatinée

Prue : (Au téléphone.)…sans trahir un secret.

Andy : Oh Prue.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : Écoute, je suis une fille imprévisible et tu le sais.

 

INTÉRIEUR – Dans le commissariatMatinée

Prue : (Au téléphone.) Ça fait partie de ma personnalité.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : Il faut que tu l’acceptes puisque moi je ne peux rien changer.

 

INTÉRIEUR – Dans le commissariatMatinée

Andy : Je ne veux pas que tu changes, crois-moi. Ce que… (un téléphone se met à sonner, il s’assoit) ce que je veux, c’est une relation normale c’est tout. Est-ce que serait trop te demander ?

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : Bon d’accord, on tente le coup. Ce soir…

 

INTÉRIEUR – Dans le commissariatMatinée

Prue : (Au téléphone.)…même heure, même endroit.

Andy : Même film ?

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : (Voyant la boîte cramée de la cassette.) Oui. Bon allons, on dit quoi ? Huit heures ?

 

INTÉRIEUR – Dans le commissariatMatinée

Andy : On dit huit heures, au revoir.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : Allez, à ce soir. (Elle raccroche mais comprend que le film ne sera sûrement pas le même, elle s’énerve.) Si jamais je retrouve cette petite pyromane, je la massacre. (Pendant qu’elle enlève le linge de la machine pour le mettre dans un panier, Piper et Phoebe arrivent dans la pièce.)

Piper : J’ai enfin élucidé toutes les questions de Leo à son sujet mais ça a été dur.

Prue : Très dur, et la question est qui est-elle ?

Piper : Et surtout, que veut-elle ?

Phoebe : Cela dit, n’oublions pas qu’elle nous a retrouvés Kitty.

Prue : Ouais seulement si ça se trouve, c’est peut-être elle qui l’a volée au départ.

Phoebe : Allons-y, bonjour la paranoïa.

Prue : (Prenant le panier.) C’est évident, après ce qu’on a vu, c’est une sorcière.

Piper : Non, ce n’est pas elle qui a figé les garçons.

Phoebe : Elle l’a dit, elle ne devrait pas.

Prue : (Pliant le linge.) Et ben justement, c’est une mauvaise sorcière.

Phoebe : Oui, une mauvaise sorcière avec des pouvoirs et plus puissants que les miens si ça se trouve.

Prue : On dirait que tu essayes de la défendre.

Phoebe : Parce que tu as décidé de la condamner trop vite.

Piper : Si jamais c’est une sorcière, une bonne sorcière, on devrait peut-être se montrer gentille avec elle dans la mesure où c’est la première qu’on croise.

Phoebe : D’accord.

Prue : On ne sait quand même pas grand-chose sur elle. Comment est-ce qu’elle a eu ses pouvoirs, ou comment elle nous a connues ?

Phoebe : Elle a essayé de nous l’expliquer mais tu l’as fichue dehors.

Prue : Ah, vous croyez qu’elle nous aurait tout dit si je n’avais rien fait ?

Phoebe : Mais enfin, c’est une adolescente. Et puis si elle est effectivement sorcière, elle doit sûrement se sentir aussi seule que nous l’étions. Peut-être qu’elle ne cherche que des amies.

Prue : Ou peut-être qu’elle cherche à nous détruire, ce ne serait pas la première fois que ça arrive.

Phoebe : Adjugée.

Prue : Bon, tant qu’on ne sait pas qui elle est vraiment, essayons de rester sur nos gardes, hein ?

Phoebe : Hmm, hmm.

Prue : Ben voilà, je suis en retard. (Elle s’en va.)

Piper : Moi aussi. (Elle s’en va à son tour. Le téléphone se met à sonner et Phoebe répond.)

Phoebe : Allô ? (Elle entend la voix d’Aviva.) Aviva.

 

EXTÉRIEUR – Sur le campusJournée

Des gens marchent dans le campus tandis que Phoebe regarde sa montre pour voir l’heure, ainsi attendre l’arrivée d’Aviva.

Aviva : (Arrivant vers elle.) Si tu savais ce que je suis contente que tu sois venue.

Phoebe : Moi je suis contente que tu aies appelé. (Elles marchent dans une direction, elles sont séparées par un grillage.)

Aviva : T’as des questions à me poser, c’est ça ?

Phoebe : Quelques unes. À quelle heure tu finis tes cours ?

Aviva : Maintenant. (Elle sort par un petit trou dans la grille.)

Phoebe : (La voyant faire.) Ah mais tu… qu’est-ce que tu fais là ?

Aviva : Ah, je fais ce que tu as sûrement dû faire des centaines de fois, n’est-ce pas ?

Phoebe : À vrai dire…

Aviva : (Elle rigole.) Je savais bien. Ah, j’espère que tu n’as pas dit à ta saleté de frangine qu’on se voyait.

Phoebe : Hey, surveille un peu ton langage, Prue avait tout à fait raison de t’en vouloir après ce que tu as fait.

Aviva : C’est marrant que t’ai compris que je faisais allusion à Prue et pas à Piper. (Elles sourient.) Allez viens, on va aller se balader et je te jure que je vais te raconter tout ce que tu as envie de savoir. (Elles s’installent dans la voiture d’Aviva.)

 

INTÉRIEUR – Dans le restaurant « Le Quake » - Journée

Leo entre dans le restaurant et semble chercher quelqu’un. Il tombe sur Piper et a l’air surpris.

Piper : (Avec la carte des menus dans la main.) Vous voulez une table, monsieur ?

Leo : Ben dis donc, il est à vous ce restaurant ?

Piper : Non, je ne suis que la gérante. (Elle fait signe de la suivre.) Et en fait, j’étais chef cuisinier ici. (Elle l’installe à une table et lui donne la carte.)

Leo : Je suis impressionné. (Il prend une bouteille.)

Piper : C’est bien, je veux dire, c’est bien que vous soyez venu. Ça change de la maison et de Phoebe.

Leo : Oh. (Il prend bout de carré de teinture et lui montre.)

Piper : Oh, vous avez apporté les échantillons.

Leo : Non, je vous ai apporté les vraies essences avec lesquelles la maison a été bâtie.

Piper : (Les prenant dans la main.) Ah, très bien. (Elle s’assoit.) Est-ce que vous avez faim ? (Voyant Leo hésiter.) Vous êtes mon invité.

Leo : Je suis sûr que la cuisine, ça vous intéresse.

Piper : Euh, disons…

Leo : (La coupant.) Ah, non, non c’est bien. Est-ce que vous savez que dans la culture maya, le chef arrive en second dans la hiérarchie juste après le médecin.

Piper : Chez les Mayas ? Vous connaissez les Mayas. (Elle ricane.) Vous avez une grande culture, j’ai l’impression.

Leo : Alors, est-ce que Phoebe travaille ici aussi ?

Piper : Phoebe, travailler ? Non. Non, elle doit sûrement être avec ses amies lesbiennes à l’heure qu’il est. Alors, qu’est-ce que vous prenez ? (Elle attend sa réponse.)

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellSoirée

Phoebe fait montrer la maison à Aviva.

Phoebe : Ici, c’est la salle à manger. Ici, le petit salon et là, la grande serre, ce qui est un peu prétentieux pour une simple maison de famille.

Aviva : (En rigolant.) Moi, je trouve ça génial, on se sent très bien ici.

Phoebe : Et ici, l’espace de Leo. (Aviva ouvre la porte menant vers le patio.)

Aviva : On dirait qu’il te plaît bien ce Leo.

Phoebe : Oui un peu.

Aviva : Et lui, tu lui plais. Ça m’étonnerait pas, tu es une fille tellement magnifique.

Phoebe : Ouais, enfin avec Piper, il y a comme une sorte de petite compétition entre nous, pour le séduire. (Aviva prend Kitty dans les bras en s’asseyant.)

Aviva : Tu n’as qu’à servir de tes pouvoirs. Tu lui jettes un sort ou un truc de ce genre. Tu en as des pouvoirs, non ?

Phoebe : Qu’est-ce qui te fais croire que j’en ai ?

Aviva : Oh mais arrête, je sais très bien ce que tu es.

Phoebe : Et ce qui me ramène à te demander : comment est-ce que tu le sais ? (Aviva sourit en caressant Kitty.) T’avais promis.

Aviva : Eh bien, j’ai une sorte de maître. Elle est très forte, c’est comme ma mère. C’est elle qui me l’a dit.

Phoebe : Mais qui est-elle ?

Aviva : Une sorcière aussi, genre grande prêtresse, tu comprends. Elle m’a dit que tu étais la plus sympa et la meilleure et elle a raison.

Phoebe : À l’occasion, j’aimerais la rencontrer.

Aviva : Ah oui. (Phoebe fait oui de la tête.) Et ta chambre est en haut ? (Phoebe regarde vers l’escalier et fait encore oui de la tête.)

Phoebe : Hmm.

Aviva : Allez viens. (Elle pose Kitty, qui miaule, sur le canapé.) J’aimerais te faire partager quelque chose, tu vas adorer, je te le promets. (Elle commence à partir et Phoebe la rejoint. Elles se trouvent désormais dans sa chambre où elle se remet du rouge à lèvres devant le miroir.) J’adore les miroirs, ils ne mentent jamais. Ils disent toujours la vérité, qu’elle te plaise ou non. La base, je la fait noire, la couleur de mon âme. Tu veux l’essayer ?

Phoebe : (En souriant.) Je suis sûre que ton âme n’est pas noire.

Aviva : (Elle sourit à son tour.) Je sais mais tu comprends ce que je veux dire, tu es différente. Tu ne fais jamais la même chose que les autres. Toujours un peu sur la corde raide. On n’est pas des filles ordinaires nous Phoebe. (Elle se retourne vers elle.) Tu veux voir quelque chose d’incroyable ou mieux encore, tu veux essayer ?

Phoebe : Essayer quoi ?

Aviva : Je te montre mes pouvoirs si tu me montres les tiens.

Prue arrive par la porte de la cuisine.

Prue : Il y a quelqu’un ? (Elle pose son sac sur le meuble, s’apercevant qu’il n’y a personne.) Bon, tant mieux. (Elle repart aussitôt dans l’arrière-cuisine.)

Aviva : (Alors qu’elles sont assises sur le sol. Aviva met ses mains devant elle, les paumes ouvertes.) Allez, n’est pas peur.

Phoebe : (Après une hésitation, elle met ses mains sur celles d’Aviva.) Bien, qu’est-ce que je dois faire ?

Aviva : Regarde. (Voyant furtivement Kali dans le miroir, elle sourit.) Elle te l’a donné à toi aussi.

Phoebe : Qui ? Donné quoi ?

Aviva : Le pouvoir. Tiens, (elle pose une plante sur le sol) touche ça. (Phoebe touche la plante qui commence à fleurir alors que son doigt devient jaune.) C’est le pouvoir de la chaleur, ta main, c’est un peu le soleil.

Phoebe : Waouh.

Aviva : (En souriant.) C’est super non ?

Prue : (Arrivant dans la chambre.) Phoebe, est-ce que… (Elle voit Aviva.)

Phoebe : (Se levant.) Prue.

Prue : Mais qu’est-ce que vous faites ?

Aviva : (Énervée, elle se lève.) Dégage d’ici toi, c’est sa chambre.

Phoebe : Aviva.

Aviva : Non, elle te traite aussi durement que ma tante, elle n’a pas le droit enfin.

Phoebe : Bon ça va, calme-toi. (Se tournant vers Prue.) Je lui ai… (Quelqu’un sonne à la porte et Prue va voir qui c’est. Dépitée, Phoebe va rejoindre sa sœur tandis qu’Aviva éteint les bougies. À la porte, se trouve Andy qui arrive avec une bouteille.)

Andy : Chianti et « La fièvre au corps », ça te dit ?

Phoebe : (Rejoignant sa sœur.) Prue, je vais tout t’expliquer. (Voyant Andy.) Oh, c’est pas vrai.

Andy : (Voyant également Phoebe.) Oh non, j’ai compris, on remet ça.

Prue : (Gênée.) Andy.

Andy : Non arrête, ça devient ridicule. (Aviva arrive près de Phoebe.)

Prue : Je sais, je te comprends et tu as tout à fait le droit de te mettre en colère. Cela dit, je peux pas t’expliquer maintenant mais je le ferai, je te promets. Demain, au Quake à une heure, s’il te plaît.

Andy : D’accord, demain à une heure. (Il fait signe de la main et Phoebe aussi puis il s’en va. Prue ferme la porte et va vers Phoebe.)

Phoebe : Ah, je te demande pardon, du fond du cœur, j’avais complètement oublié.

Prue : (Se retournant.) Mais qu’est-ce qu’elle fait là, celle-là, tu peux me dire ce qui t’a pris ?

Aviva : Elle aussi elle est chez elle, figure-toi et elle peut faire ce qu’elle veut.

Phoebe : Aviva. (À Prue.) Elle n’est pas du tout ce que tu crois.

Aviva : Arrête, ça ne sert à rien, elle ne comprend pas. De toute façon, elle ne comprendra jamais rien. (Elle quitte la maison alors que Phoebe regarde sa sœur, ne sachant pas quoi dire.)

 

INTÉRIEUR – Dans la chambre d’AvivaSoirée

Kali : (Toujours dans le miroir.) Sans l’arrivée de Prue, Phoebe serait des nôtres à l’heure qu’il est.

Aviva : (Assise comme les deux dernières fois.) Je la déteste, j’aimerais qu’elle soit morte, cette idiote.

Tante Jackie : (Derrière la porte.) Aviva, qu’est-ce que tu fais ? À qui est-ce que tu parles ? (Entrant dans la chambre.) Tu as encore manqué l’école aujourd’hui, je veux savoir pourquoi ?

Aviva : (Pointant son doigt vers l’extérieur.) Dégage de ma chambre.

Tante Jackie : Comment oses-tu me parler sur ce ton ? (Elle voit les bougies sur le sol.) Mais qu’est-ce que tu fabriques ?

Aviva : (S’énervant de plus en plus.) Je t’ai dit de dégager de ma chambre et laisse-moi tranquille sinon je… (Aviva pointe son doigt vers Jackie et Kali, avec le miroir en feu, en fait de même, provoquant un début d’incendie qui se propage sur la jupe de Jackie. Elle prend peur, essayant d’éteindre le feu avec un vêtement.) Tante Jackie. (Kali disparaît alors que Jackie tombe dans les escaliers.) Tante Jackie. (Elle la voit allonger sur le sol, inconsciente. Les policiers et l’ambulance sont là, prenant Jackie pour l’emmener à l’hôpital.)

Policière : (À son collègue.) Tu as fait toutes les constatations ?

Policier : Ouais, enfin dans son cas, ce n’est pas très compliqué. (Aviva remonte dans sa chambre.)

Kali : (De retour dans le miroir.) Qu’est-ce que tu as dit à la police ?

Aviva : Qu’elle s’était approchée d’une bougie, que sa robe avait pris feu et qu’elle était tombée. (Abattue.) Oh, c’est pas vrai. Mais qu’est-ce que je vais faire ? J’ai pas voulu ce qui est arrivé.

Kali : Ce sont tes pouvoirs qui augmentent.

Aviva : Je sais bien, seulement quand elle va se réveiller, ma tante va leur expliquer ce qui s’est passé en réalité, mais il faut que je fiche le camp.

Kali : Non.

Aviva : Pourquoi ?

Kali : Parce qu’il faut que tu partes chez les sœurs Halliwell et que tu termines rapidement ce que tu as commencé.

Aviva : Mais je fais comment ?

Kali : Piper ne sera pas une ennemie et Phoebe est déjà une véritable alliée. Il n’y a que Prue pour nous empêcher de progresser. Il faut donc que tu te serves de tes pouvoirs, que tu prennes la place de Prue et le pouvoir des trois. (Aviva ne sait pas quoi dire.) Surtout ne me déçois pas Aviva. Tu as dit que tu voulais une famille.

Aviva : Hmm, hmm.

Kali : (Hors cadre.) Tu vas bientôt en avoir une.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellSoirée

Phoebe se sert du thé dans une tasse et la donne à Aviva.

Phoebe : Voilà.

Aviva : Merci.

Phoebe : Ah tu trembles ma pauvre.

Aviva : Non, non, ça va. (À Prue.) Je sais bien que tu ne m’aimes pas et que tu n’as aucune envie de me rendre service. Mais je ne sais vers qui me tourner, j’ai absolument personne pour m’aider.

Piper : (Tenant le téléphone à la main.) Elle a dit la vérité, sa tante a bien été admise à l’hôpital.

Aviva : Comment va-t-elle ? Elle s’en sortira ?

Piper : Elle a un bras cassé, quelques hématomes.

Prue : Et comment est-ce que c’est arrivé ?

Aviva : Je ne sais pas, je… je l’ai entendue crier dans l’escalier, je l’ai trouvée allonger par terre et j’ai appelé la police. Je vous promets que si vous me laissez passer la nuit ici et que j’arrive à me reposer, je vous dirais tout ce que vous voulez savoir sur moi demain matin.

Piper : (Regardant vers Prue.) On ne peut pas la laisser seule.

Phoebe : Elle dormira dans ma chambre.

Prue : Mais pas de magie.

Aviva : Je te le jure.

 

INTÉRIEUR – Dans la chambre de PhoebeNuit

Alors que Phoebe dort profondément, Aviva est réveillée et c’est là qu’apparaît Kali dans le miroir.

Kali : Maintenant l’heure est venue. (Aviva se lève et sort de la chambre alors que dans le miroir, Kali est entourée de feu et a les yeux jaune. Elle se rend dans la chambre de Prue et voit qu’elle est endormie. Elle met sa main devant pour faire quelque chose contre elle mais Piper arrive vers elle.)

Piper : Qu’est-ce que tu fais ?

Aviva : (Fermant la porte de la chambre.) Euh, je me demandais où étaient les toilettes ?

Piper : Au bout du couloir sur la droite.

Aviva : Merci, c’est gentil, bonne nuit. (Elle s’en va alors que Piper lui sourit. Cette dernière préfère vérifier que tout va bien dans la chambre de Prue. Elle se pose des questions.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellMatinée

Prue : (Donnant une ampoule à Phoebe qui le met sur le lustre.) Je vais passer à l’hôpital voir sa tante, j’en ai pour une heure maximum.

Leo : (Arrivant dans la cuisine où il voit Aviva arriver.) Oh, excusez-moi, je ne savais pas que vous étiez là.

Aviva : Non, c’est pas grave.

Prue : Je vais voir ta tante, Aviva. Je lui dirais où u es. On parlera quand je reviendrai.

Aviva : Euh, oui bien sûr. Dis-lui que je l’aime.

Prue : D’accord. (Elle s’en va.)

Phoebe : Tu viens, on va grignoter un truc. (Elles vont dans la cuisine.)

 

INTÉRIEUR – Dans l’hôpital « Bay General » - Matinée

Tante Jackie : (Pendant qu’une infirmière vérifie la perfusion.) Je ne comprends pas pourquoi Aviva a décidé d’aller chez vous. Je… je ne sais même pas qui vous êtes.

Prue : Et bien en réalité, nous venons à peine de la rencontrer. On avait perdu notre chat et c’est elle qui l’a retrouvé.

Tante Jackie : Oh, c’est donc ça qu’elle cachait.

Prue : « Qu’elle cachait » ?

Tante Jackie : Oui, dans une armoire. Elle ne voulait pas que je m’en approche. Vous avez de la chance qu’elle ne l’ait pas sacrifié.

Prue : Je vous demande pardon ?

Tante Jackie : C’est une enfant très étrange, plutôt perturbée. Elle fait un tas de choses bizarre. De la magie noire, du vaudou et Dieu sait quoi encore. Je comprends qu’elle ne trouve pas d’amis.

Prue : Et qu’est-ce qui vous fait croire qu’elle fait de la magie noire ?

Tante Jackie : Ah, si vous voyez dans quel état est sa chambre, à chaque fois que je passais devant, je l’entendais faire des incantations ou psalmodier et je vous assure que parfois j’ai… j’ai même entendu une autre voix. Je sais très bien qu’elle n’est pas heureuse, seulement j’ai juré de prendre soin d’elle jusqu’à ce que sa maman sorte de désintoxication.

Prue : Ça vous ennuie si je passe chez vous prendre quelques affaires pour Aviva ?

Tante Jackie : Non.

Prue : Je vous remercie. Soignez-vous bien. (Elle s’en va.)

 

INTÉRIEUR – Dans le restaurant le « Quake » - Journée

Piper : (Rejoignant Andy qui se trouve à une table.) Andy, je suis navrée, je ne trouve pas Prue. Je sais qu’elle devait aller à l’hôpital mais…

Andy : Ce n’est rien, merci. (Il se lève.) En tout cas, d’avoir essayer.

Piper : Oh, je suis sûre qu’elle doit avoir une très bonne…

Andy : Explication. (Il met de l’argent sur la table.) J’ai l’habitude. (Il s’en va en laissant Piper sans pouvoir rien faire.)

 

INTÉRIEUR – Dans la maison de JackieJournée

Prue est dans la chambre d’Aviva pour regarder à l’intérieur. Elle scrute une armoire et trouve des vêtements au sol. Derrière elle apparaît Kali couverte de feu puis disparaît. Prue se retourne, pensant l’avoir vue. Elle voit le journal d’Aviva sous le lit puis le prend et se met à le lire.

Prue : Kali prétend qu’on est sur le point de récupérer ce que nous voulons chez les sœurs Halliwell mais ça ne me plaît pas de leur mentir. (Prue prend son téléphone et appelle le manoir. Phoebe répond.)

Phoebe : (Au téléphone.) Allô ?

Prue : Euh, Phoebe, c’est moi.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellJournée

Phoebe : (Assise dans un fauteuil.) Prue, mais où est-ce que tu es ? Piper a appelé, tu avais rendez-vous avec Andy au Quake.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison de JackieJournée

Prue : Oui c’est vrai, j’avais oublié, bon, on a un problème un peu plus important…

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellJournée

Prue : (Au téléphone.)…à résoudre. Appelle-la et dit lui de venir d’urgence à la maison.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison de JackieJournée

Prue : Je vous expliquerai tout ça tout à l’heure, seulement quoi que tu fasses, surtout tu ne perds pas…

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellJournée

Prue : (Au téléphone.)…Aviva des yeux, d’accord. (Phoebe se retourne et voit Aviva en train de lire un livre.)

Phoebe : Oui, ça ira.

 

INTÉRIEUR – Dans la maison de JackieJournée

Prue : Bon, j’arrive. (Elle raccroche et s’en va en fermant la porte. Dans le miroir, Kali réapparaît avec du feu autour d’elle et les yeux jaune.)

 

INTÉRIEUR – Dans la maison des HalliwellJournée

Phoebe : (Se tournant vers Aviva.) Prue ne va pas tarder, on pourra discuter quand elle sera arrivée.

Aviva : D’accord, très bien. (Elle se lève et met le livre sur la table.) Je peux monter m’allonger dans ta chambre parce que là vraiment je me sens pas très bien.

Phoebe : Oui, vas-y. (Aviva monte dans la chambre de Phoebe alors que cette dernière ne sait pas quoi penser. Aviva prend son sac puis se rend dans la chambre de Prue en fermant la porte. Leo est en train de travailler sur un bois alors que Phoebe prend un journal au sol près de la porte d’entrée.)

Leo : Voilà, il n’y a plus qu’à laisser sécher et ensuite j’irai chez Phil More, j’ai un nouveau devis à faire.

Phoebe : Vous voulez dire que vous avez fini ?

Leo : Oui, je repasserai demain pour voir si tout le monde apprécie mon travail. (Phoebe sourit et attend ce que veut dire Leo.) Euh. (Elle attend une réponse.)

Phoebe : Oui.

Leo : Euh, je sais, je suis curieux et je voulais savoir si… enfin si vous et Aviva… (Phoebe ne sait pas où il veut en venir.) Je veux dire Piper a dit que…

Phoebe : Piper a dit quoi ?

Leo : (Ne sachant pas quoi dire.) Non, rien. Je vais boire un petit verre d’eau.

 

INTÉRIEUR – Dans la chambre de PrueJournée

Aviva a installé un bout de tissu avec des bougies sur le sol. Elle est à genoux et se concentre.

 

INTÉRIEUR – Dans la cuisineJournée

Phoebe va dans la cuisine pour voir Leo.

Phoebe : Attendez, Leo. (Il arrive vers elle.) Qu’est-ce que Piper vous a dit ?

Leo : Non, non, ça n’a aucune importance, je vous assure. Laissez tomber.

Phoebe : Ouais, enfin quoi qu’elle ait dit, enfin je pense que vous devriez le prendre avec des pincettes (Leo se lave les mains) parce que les médicaments qu’elle ingurgite, lui font souvent dire des trucs plutôt étranges. Mais rassurez-vous, il y a un psy qui la suit.

Leo : Un psy ?

Phoebe : Hmm. (Elle se met à rire et voit un pull sur la chaise, le touche et a une prémonition où elle voit Prue se prendre une boule de feu par Aviva dans la chambre de Prue.) Oh mon Dieu, Aviva.

Leo : (Regardant à travers la fenêtre.) Prue arrive.

Phoebe : Oh non. (Elle s’en va.)

 

INTÉRIEUR – Dans la chambre de PrueJournée

Aviva met un objet au milieu des bougies lorsque Phoebe entre dans la chambre. Aviva se sert d’une boule de feu contre elle.

Phoebe : (Avec un pull à la main.) Aviva. (Elle se protège du feu grâce au pull.) Aviva ! (Éteignant le feu avec ses pieds.) Mais qu’est-ce que tu cherches à faire ? (Elle se touche le bras, un peu brûlée sous les yeux ahuris d’Aviva.)

Aviva : Phoebe, je te demande pardon. (Elle s’en va.)

 

INTÉRIEUR – Dans la cuisineJournée

Piper : (Prenant une poche de glace dans le frigidaire.) On ferait peut-être bien de t’emmener à l’hôpital. (Elle met la poche de glace sur le bras de Phoebe.)

Phoebe : Non, non, ce n’est pas bien méchant.

Leo : Comment ça vous ait arrivé ?

Phoebe : Euh, une bougie. Aviva en avait allumé quelques unes et j’ai dû m’approcher un peu trop et quand elle a vu ça, elle s’est enfuie.

Leo : Le feu a pris très vite.

Phoebe : Oui.

Prue : Merci Leo, ça ira, surtout ne vous mettez pas en retard pour votre devis.

Leo : C’est sûr ? Je peux rester.

Phoebe : (Appuyant la poche de glace sur son bras.) Non, Prue a raison, ça va aller sauvez-vous.

Leo : Très bien, bon je repasserai prendre des nouvelles.

Phoebe et Piper : Génial.

Prue : (Après qu’il soit parti.) Allez vas-y raconte, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Phoebe : J’ai eu une prémonition. J’ai vu Aviva essayer de t’agresser et j’ai voulu l’en empêcher. J’aurais dû t’écouter, tu avais raison. Tu nous as dit la vérité. Elle est diabolique.

Prue : Non ce n’est pas ça, en réalité, elle est manipulée par un esprit diabolique et je crois aussi avoir compris qui est cet esprit. Suivez-moi. (Elles la suivent alors que Phoebe laisse la poche de glace sur la table.)

 

INTÉRIEUR – Dans la chambre d’AvivaJournée

Aviva prépare des affaires qu’elle met dans son sac. Kali apparaît dans le miroir.

Kali : Où est-ce que tu vas, Aviva ?

Aviva : (Se retournant vers elle, sur le point de pleurer.) Je m’en vais, je ne veux plus rien à voir à faire avec toi. Je ne veux plus devenir une sorcière, c’est terminé.

Kali : Tu dois d’abord finir ce que nous avons commencé.

Aviva : Mais je ne veux plus faire du mal aux gens. Il faut que tu comprennes, il y a eu tante Jackie et là Phoebe. Alors, il faut que je parte.

Kali : Et tu partirais sans m’avoir dit au revoir. Touche le miroir, Aviva, ne crains rien. Je ne t’en veux pas tu sais. Touche le miroir, je m’en irai moi aussi. (Aviva touche le miroir et Kali entre dans son corps en ayant les yeux jaune. Avec une voix déformée.) Salut Aviva.

 

INTÉRIEUR – Dans le grenierJournée

Prue : (Alors qu’elles regardent le livre des ombres.) Kali, Kali, Kali.

Piper : (Trouvant la page.) Tiens là. (Lisant ce qu’il y a dans le livre.) « Une mauvaise sorcière maudite dans notre dimension apparaît par réflection et a le pouvoir de posséder les innocents. » (Dit en même temps que Prue.)

Prue : « Dont elle se sert pour récupérer le pouvoir des sorcières. »

Piper : Attends, je voudrais comprendre, elle se servait donc d’Aviva pour récupérer nos pouvoirs.

Phoebe : Est-ce qu’on dit comment se débarrasser d’elle ?

Prue : Oui, on s’en débarrasse en détruisant son reflet. (Elle ferme le livre.) L’ennui c’est comment est-ce qu’on va faire ? (Donnant le livre à Piper.) Tiens. (Aviva/Kali entre dans le grenier.)

Phoebe : (La voyant.) Aviva ?

Aviva/Kali : (Avec la voix déformée.) Salut Phoebe. Alors, ça va se bras ?

Phoebe : Tu n’es pas Aviva.

Aviva/Kali : Tiens, tu as vu ça toi. (Elle lance une boule de feu vers les sœurs dont Prue pousse Phoebe et Piper sur le côté et elle se met de l’autre côté. Un paquet se met à flamber.)

Aviva : (Tentant de se défendre.) Phoebe, aide-moi.

Aviva/Kali : Laisse tomber. (Elle relance une autre boule de feu vers les sœurs et elles se protègent comme elles peuvent, brûlant un buste. Phoebe et Piper sont au sol et se relèvent.) Mes pouvoirs sont plus grands que les tiens, Prue. Ce n’est qu’une question de temps.

Phoebe : Le temps mais oui, c’est ça ! (Kali les regarde.) Piper fige-la.

 

EN COURS

[Scene: Aviva’s room. Aviva puts a small statue on the rug in front of her. She is also in front of the mirror. Aviva is dressed in black and has black candles lit around her. All but one. She lights it. She then gets into meditating position.]

Aviva: Come to me Kali. I conjure thee Kali. Come to me Kali. I conjure thee Kali.

(In the mirror, Kali appears.)

Kali: I’m here Aviva.

Aviva: It’s been over a week.

Kali: I know. Be patient Aviva.

Aviva: But I’ve done everything that you’ve asked. I’ve followed the Halliwell sisters. I know their every move.

Kali: Which will all become valuable in good time. You must trust me. You must make them want you as badly as you want them.

(Aviva looks at the closet.)

Aviva: I talked to my mom today.

Kali: How is she?

Aviva: I don’t know. She’s better…I think. I miss her.

Kali: She’s gonna be so proud of you.

Aviva: Yeah? I hope so.

Kali: Are you ready to receive your power?

Aviva: (giggling a little) You know I am.

Kali: Remember, it’s a sacred power. If I give it to you, you must use it only as I say.

Aviva: I will. I promise.

Kali: Very well. Reach for the mirror. Put out your hands. Feel the power. (Aviva reaches her hands towards the mirror. Aviva’s hands begin to glow. She receives the power. Her hands stop glowing and she puts them down.) You know what to do. Go to Phoebe, Piper, and Prue.

(Aviva grabs her coat and leaves. We see flames in the mirror. Kali appears as her evil demon self.)

[Scene: Manor. Living room. Piper is sitting in the chair holding reward flyers for Kit. Leo walks in. He moves the fireplace screen from the fireplace and looks in the fireplace and sticks a tool up at it.]


Leo: Uh…well I think I see…yep. There’s definitely something here.

Piper: (to herself) Definitely.

(Phoebe enters the living room with a mug of coffee and makes her way around the sofa while saying this.)

Phoebe: Oh my. Santa, you’ve changed.

Piper: He’s looking for Kit.

Phoebe: The cat. Right. Four legs and fur. I remember. (mouthing to Piper) Oh my god!

(Leo gets up from the fireplace.)

Leo: Sorry. You know, have you tried the shelter?

Piper: Yeah. Nothing.

Leo: Well, she had her collar on right? With your number on it and everything?

Phoebe: A very distinctive collar actually.

Piper: Anyway…(She stands up.) Uh, thanks for looking. I’m sure you must be hungry after all that work.

Leo: All what work?

(Phoebe laughs a little and puts her arm around Piper.)

Phoebe: Oh, that’s just Piper. She’s gotta be everyone’s mom. Think of her as your mom. I know I do.

(They all laugh a little.)

Piper: Isn’t she a scream?

Leo: Well thanks, um…let me go put up these flyers first and I’ll be right back, OK?

(He bumps into the fireplace screen.)

Phoebe: Oh careful.

Leo: Oh.

Piper: You all right?

Leo: Yeah. Yeah. I’ll just… (He puts the fireplace screen back.)

Piper: Antique.

Phoebe: Grandma’s.

Piper: Yeah.
(Phoebe and Piper watch Leo leave.)

Phoebe: Oh. Quite possibly the finest glouths in the city.

Piper: In the state.

Phoebe: In all the land.

Piper: I saw him first.

Phoebe: Uh-uh.

Piper: Uh-huh.

Phoebe: Oh.

[Scene: Street. Leo hangs a flyer on a sign and walks by a car. Aviva is in the car. She watches Leo leave and then turns around to look at the flyer. It burns. She smiles.]

Opening Credits

[Scene: Manor. Kitchen. Piper takes a cinnamon roll out of the microwave and puts it on a plate. She then pours a glass of milk. Leo is at the foyer on a later.]

Piper: Humph.

(She takes the plate and glass out of the kitchen.)

[Cut to foyer. Piper comes out of the kitchen with the cinnamon and milk. She goes to Leo.]


Piper: Here you go Leo. Non-fat milk right?

(She gives Leo the glass of milk and cinnamon.)

Leo: Right. Thanks.

Piper: Just don’t call me mom.

(Phoebe and Prue are coming down the stairs.)

Phoebe: Trust me. One hot night is all you guys need to get back on track.

(They walk to the foyer.)

Prue: Yeah. I hope you’re right.

Phoebe: Andy’s a cop. You’re a witch.

Piper: Ahem.

Phoebe: Except complications.

Prue: Hey, Leo. How’s it going?

Leo: Good. Uh, this wall only needs two coats and then I gotta do the molding and then I’m done.

Phoebe: Ah, are you sure it doesn’t need 3 coats?

Leo: Uh…

Piper: Nice outfit…for 9 o’clock in the morning with no place to go.

Phoebe: Hmm. I’m glad you like it. (Leo drinks some milk.) Oh. Leo. Come here. (She wipes the milk mustache off her face.) Got milk?

Prue: Uh…Phoebe, come here. (Phoebe doesn’t.) Phoebe!

(She grabs Phoebe’s arm and heads towards the kitchen.)

[Cut to kitchen. Prue and Phoebe come in.]


Prue: I think that Piper likes Leo.

(She goes and gets a mug and begins making coffee.)

Phoebe: What’s not to like? He’s a great guy.

Prue: No. I mean…really likes him.

Phoebe: Your point being?

Prue: Never mind. Classic Phoebe.

Phoebe: Wait. Define that.

Prue: I think you know.

Phoebe: Okay. Look Prue, I think we need to put some major closer on this or we’re gonna be in rocking chairs slurping oatmeal out of rubber spoons and I’m still gonna hear about Roger. (Piper enters to get coffee.) Piper, am I a boyfriend thief?

Piper: Totally.

Phoebe: Besides Roger, whom again Prue, I never touched.

Piper: My boyfriend. Billy Wilson.

(Phoebe laughs a little.)

Phoebe: Billy Will…Eight grade Billy Wilson?

Piper: You kissed him at homecoming.

Phoebe: No I did not kiss him at homecoming. I was helping him find a contact lens.
Piper: Oh please. You were all over him with your breasts all…whatever.

Phoebe: I didn’t even have breasts back then.

Piper: Phoebe, you’ve always had breasts.

Prue: So, I think I’ll just let you two work this out on your own. But, um, just remember, I get the house tonight. Just Andy and me. No warlocks, no innocents to protect and especially, no sisters.

(Prue leaves.)

Piper: So you know…it’s not like either one of us has a problem finding guys.

Phoebe: (snorts) Please.

Piper: So if one of us…got Leo…it’d be ok with the other one.

Phoebe: Absolutely.

Piper: So we can just consider this a friendly competition.

Phoebe: Sibling rivalry.

Piper: War.

Phoebe: Exactly.

[Scene: Aviva’s room. Aviva is lying on her bed writing in her diary while listening to music.]

Aviva: Dear Diary…

(Aunt Jackie knocks on the door.)

Aunt Jackie: Aviva, open the door.

Aviva: Life sucks here.

Aunt Jackie: I’m gonna be late for work.

(Aunt Jackie opens the door. Aviva puts her diary under her bed and sits up.)

Aviva: So that part about this being my room, that was a lie?

Aunt Jackie: It’s my apartment Aviva.

Aviva: So you keep reminding me Aunt Jackie.

Aunt Jackie: Why don’t you get some light and air in here?

(She goes to open the curtain. Aviva stands up.)

Aviva: Because I like it dark and stale.
(Aunt Jackie stops and turns around.)

Aunt Jackie: Why are you so antagonistic to me?

Aviva: How come you haven’t called my mom yet?

Aunt Jackie: What?

Aviva: To see how she’s doing, or just to say "hello"? It would help her you know. I mean, it’s not like she’s got a lot of family.

Aunt Jackie: She has to take responsibility for her own actions.

Aviva: She’s not in jail. She’s in rehab. She didn’t do anything wrong to take responsibility for. She’s sick and that’s it. It’s nothing to be ashamed of.

Aunt Jackie: Whatever.

(She leaves. Aviva slams the door close.)

[Scene: Video store. Andy and Prue are searching for a video.]


Andy: Ah, ever see "Lethal Weapon 3"?

Prue: Not very romantic.

Andy: Right.

(He puts the video back.)

Prue: Hey. (Prue shows her the video) How about "Double Indemnity"?

Andy: (whispering) It’s black and white.

Prue: (whispering) Right.

(She puts it back. A video store clerk comes to them.)

Video store clerk: Video prarallises.

Prue: Excuse me?

Video store clerk: You’re probably two minutes away from leaving without a rental. Mind if I help? After all, I am a pro.

Andy: Sure. (Video store clerk leaves.) Doesn’t matter what we pick anyway. We’ll probably never get around to watching it.

Prue: Oh yeah? Pretty cocky. (Andy walks to her.)
Andy: Actually what I meant was something always seems to come up. Get in our way.

Prue: That’s not true. Ok, well, maybe it’s sometimes true, but there’s always a perfectly good reason.

Andy: Prue, there’s never a perfectly good reason. As a matter of fact, there’s never usually even a reason at all. Good, bad, or otherwise.

Prue: All right. (She moves closer to him.) You…me…alone…tonight. Nothing and I mean nothing will get in our way. Guaranteed.

Andy: I’ll hold you to that.

Prue: (whispering) Ok.

(They kiss. The video store clerk comes up to them with a video.)

Video store clerk: I got it. (Prue and Andy stop kissing.) "Body Heat".

Prue/Andy: We’ll take it.

[Scene: Aviva’s room. Aviva is in front of her mirror.]

Aviva: I conjure thee Kali.

(In the mirror, Kali appears.)

Kali: I’m here Aviva.

Aviva: I’m going crazy here Kali. I can’t wait any longer.

Kali: The Halliwells’ don’t understand our way. They don’t know the full uses and joys of their powers.

Aviva: I’ll show them.

Kali: You must gain their trust first. You must let them welcome you into their coven.

Aviva: I won’t disappoint you. I swear.

Kali: Then it’s time. (The closet door opens. Aviva goes to it and gets Kit.) Take the cat back to the Halliwells’.

[Scene: Manor. Foyer. Piper looks into the foyer from the dinning room and sees Leo sanding down something. She pretty herself up and then goes over to Leo.]

Piper: About done for the day?

Leo: Just about.

Piper: Uh…well, Prue’s got a date so we kinda gotta clear out. I was thinking about catching a movie. Wanna go?

Leo: I can’t do it.

(He goes to another corner of the room.)

Piper: Ok.

Leo: You know…these are original to the house. I mean, they really should be sanded down, finished off with steal wool, and… and restrained. Not covered in paint.

Piper: Oh, right. Sort of like risotto with minute rice. (Leo chuckles a little.) It’s a cooking analogy.

Leo: Yeah. (They both chuckle a little.) Anyway uh…I have some stain samples at home if you’re interested. I can bring them by tomorrow and show them to you and your sisters.

Piper: Or better yet, why don’t you just bring them by the restaurant? Say about lunchtime? Prue’s so busy and Phoebe doesn’t really care. She’s more into stucco.

Leo: Ok.

Piper: Ok.

Leo: So what time’s that movie?

(The doorbell rings.)

Phoebe: I got it.

[Cut to Phoebe. She opens the door. Aviva is standing there with Kit.]

Phoebe: Kit! Oh my god. Where did you find her? We were worried sick.

(She takes Kit.)

Aviva: I was just walking by and I um, saw one of your flyers and poof. There she was. Like magic.
(Phoebe laughs nervously.)

Phoebe: Wow. (She closes the door.) I can’t even believe she let you hold her.

(They go in the living room. Piper enters.)

Piper: Oh. Welcome home Kitty! (Phoebe laughs a little as she hands Piper Kit. Leo enters) Oh. You must be starving.

(She sits down in the armchair.)

Aviva: (sitting down on the couch) I fed her.

Phoebe: (sitting on the arm of the couch) I thought you said you just found her.
Aviva: I did. Oh, um, a couple of hours ago. I mean.

Piper: And she didn’t try to scratch you?

Aviva: Mm-mmm.
Leo: You know, I’ll take the flyers down tomorrow. Let me uh, clean up before the movie.

Phoebe: Movie? What movie?

Piper: A war movie.

Phoebe: I love war movies. Mind if I tag along?

Leo: Uh sure. Why not? I’ll be right back.

(He leaves.)

Aviva: You guys aren’t going out are you? I mean, you just got your cat back.

Piper: Oh she’ll be fine. Let me get my purse. (She puts Kit down and goes towards the table.) Uh, what’s your name?

Aviva: Oh. No. No. I don’t want your money.

(Prue and Andy enter from the parlor.)

Piper/Phoebe: Hey Andy!

Andy: Hey!

Prue: Hey. I thought we all had plans tonight?

Phoebe: This girl just found our cat for us.

Aviva: Aviva.

Prue: Well that’s great. Um, is fifty bucks enough?

Aviva: Uh, I don’t…I don’t want a reward. (She stands up.) We need to talk.

Prue: About what?

Aviva: About wicca.

Prue: Uh…(Leo enters.) Andy Trudeau, this is Leo Wyatt. You guys chat. We’ll be right back.

Phoebe: Ok. (Piper and Phoebe get up and lead Aviva away.)

Andy: Hey. (Andy and Leo shake hands.)

Piper: Thanks again.

(They push Aviva away.)

Phoebe: Yeah. I’m sorry you can’t stay.

Aviva: I’m…not leaving. Don’t you understand? I’m one of you.
(She points at the popcorn Andy has and it began to rise.)

Piper: No.

(Piper stops time. Aviva doesn’t freeze.)

Aviva: Very cool.

(She walks around Leo and Andy.)

Piper: Um, wait. You didn’t…. she didn’t….you didn’t freeze?

(Aviva walks back to them.)

Aviva: That’s because I’m a witch too.

Prue: A what?

Aviva: Look, I just want to be friends.

Piper: Uh, guys, we have about 20 seconds until they unfreeze.

Phoebe: How did you find out about us?

Aviva: I’m gonna need more than 20 seconds for that.

Piper: We really need to move things along here Prue.

Prue: Ok. You need to leave here now.

Aviva: What? A…why?

Prue: Because we don’t know who the hell you really are, so just leave. Ok? Go. Go. Go.

(She pushes Aviva.)

Aviva: No. I’m not leaving. I just saved your cat.

Prue: Leave now or else.

Aviva: Or else what.

(She looks at the tape Prue has and it burns. Prue drops it. Aviva leaves. Time unfreezes. The popcorn bursts open and popcorn is thrown all over the place.)
Andy: What the hell?

(They clean the popcorn off themselves.)

Leo: Hey, where did that girl go?

Phoebe: Uh. She just…

(Prue uses her power to make the front door slam.)

Prue: Uh! Uh. Left.

[Scene: Aviva’s room. She’s talking to Kali.]

Aviva: You said if I brought them back their cat…

Kali: Was it the oldest? Was it Prue that sent you away?

Aviva: Yes.

Kali: Avoid her. She’s the strongest. You must separate them. Together they’re Charmed. Impenetrable.

Aviva: But what if they don’t want me?

Kali: Phoebe will. In her own way. She’s searching for someone to relate to. Someone to share her witchcraft with. What’s the problem?

Aviva: I…I don’t know.

Kali: You’re the one that came to me remember? You’re the one who wanted…sisters.

Aviva: I know. I want a family. I don’t have anybody. What do you get out of it? I mean, you know, you never really said.

Kali: Halliwell magic is old and powerful, and I want it. And since they’re new to the craft, if I’m ever going to get it, it has to be now…through you. Just do as I say Aviva. Make Phoebe convent your power, then we’ll both get what we want.

[Scene: Manor. Kitchen. Next morning. Prue is on the phone with Andy as she brings a towel out from the laundry room.]

Prue: It’s not what you think Andy. It’s hard to explain. It’s just…

[Cut to Andy at the police station. He’s going through some files.]

Andy: Just another one of those things you can’t explain. It’s a broken record Prue.

[Cut to Prue. She’s sorting laundry.]

Prue: Look, I wanted you to stay. You have to believe me.
[Cut to Andy.]

Andy: Then what happened? Why’d you want me to leave all of a sudden?

[Cut to Prue.]

Prue: I told you. Something came up. Sister stuff. I can’t really go into detail without betraying someone’s secret.

[Cut to Andy.]

Andy: Prue…

[Cut to Prue.]

Prue: Look Andy, I’m unpredictable. OK? That’s just part of who I am and you have to accept that because I can’t change it.

[Cut to Andy.]

Andy: I don’t want you to change Prue. I just…(He sits down.) I just want to have a normal date. That’s all. Is that too much to ask for.

[Cut to Prue.]

Prue: All right. Let’s just try it again. Tonight? Uh, same time? Same place?

[Cut to Andy.]

Andy: Same movie?

[Cut to Prue. She picks up the burnt movie.]

Prue: Uh, yeah. OK, so what? 8 o’clock?

[Cut to Andy.]

Andy: I’ll be there. Bye.

[Cut to Prue.]

Prue: All right. Bye. (She hangs up and goes to the laundry room.) If I ever see that little artiest again…

(Piper and Phoebe come in. Piper stands by the dryer as Prue takes close out and puts them in the laundry basket.)

Piper: Just got done dodging Leo’s questions about her. That was close.

Prue: Too close. The question is, who is she?

Piper: And what does she want?
Phoebe: Let us not forget Aviva found Kit.

Prue: Yeah. She’s probably the one who stole the cat in the first place.

Phoebe: Hello? Paranoia check.

Prue: Phoebe, for all we know, she’s a warlock.

(She takes the laundry basket into the kitchen and puts it on the table and begin sorting through it again. Piper and Phoebe follow her.)

Piper: She can’t be. She didn’t freeze.

Phoebe: Beside, she said she was a witch.

Prue: Ok, a bad witch maybe.

Phoebe: Yeah, a bad witch with a really cool power. Better than mine. That’s for sure.

Prue: Why are you so quick to defend her?

Phoebe: Why are you so quick to condemn her?

Piper: If she is a witch, a good witch, then it might be kinda cool considering she’s the first one we’ve run across.

Phoebe: Exactly.

Prue: Guys, we don’t know anything about her—how she got her powers. How she found out about us?

Phoebe: She tried to tell us, but you kicked her out.

Prue: Yeah. She would have exposed us if I hadn’t.

Phoebe: Prue, she’s just a kid. Besides, if she is a witch, she probably feels just as alone as we do. Maybe she just needs some friends.

Prue: Or maybe she’s out to destroy us. It wouldn’t be the first time.

Phoebe: Ok.

Prue: All right, until she knows who she really is, let’s just steer clear. Ok? (Phoebe nods.) I’m late for work.

(She leaves.)

Piper: Me too.

(She leaves. The phone rings. Phoebe answers it.)

Phoebe: Hello? Aviva?
[Scene: High School. Phoebe is waiting for Aviva. She checks her watch. Aviva comes to the bike fence where Phoebe’s waiting outside.]

Aviva: I’m so glad that you came.

Phoebe: I’m glad that you called actually.

(They walk along the fence towards the door.)

Aviva: Bet you got a few questions huh?

Phoebe: A few. Uh, what time does school let out?

Aviva: Uh, now.

(She goes under the fence lock.)

Phoebe: Uh, whoa. Whoa. Hey, what are you doing?

Aviva: Oh, the same thing I’m sure you did a thousand times. Am I right?

Phoebe: Well..

Aviva: I am right. Um, you didn’t tell your bitch sister about this, did you?

Phoebe: Hey, watch your mouth. Prue had every right to be upset about what you did.

Aviva: It’s funny how you knew that I was talking about Prue and not Piper. Hey, come on. (She heads towards a car.) Let’s go for a ride. I’ll tell you everything that you want to know.

[Scene: Quake. Leo walks in and looks around for Piper. He turns around and finds her with a menu.]

Piper: Table for one sir?

Leo: Wow. You own this place?

Piper: No. I just run it. Um. (They begin to walk to a table.) Actually, I used to be the chef here.

(Piper leads him to the table and he sits down. She hands him a menu.)

Leo: I’m impressed.

Piper: Good. I mean, um, good that you came here as opposed to the house and Phoebe. (Leo takes the stain samples out of his pocket.) How about those stain samples?

(Leo hands them to Piper.)

Leo: Now I only brought the ones authentic to the era in which the manor was built.

Piper: Great. (She sits down in the chair across from Leo.) Hungry?

Leo: Uh…

Piper: Oh, it’s on the house.

Leo: You’re big on food, aren’t you?

Piper: Uh…

Leo: No. That’s good. You know, actually, in the Mayan culture, the cook was second in the hierarchy only to the medicine man.

Piper: Mayans? You know about Mayans? Well, you certainly are a handyman, aren’t you?

Leo: Uh, so, does Phoebe work here too?

Piper: Phoebe? Work. No. No. No. No. No. No. She’s probably at her gay and lesbean group right about now. So what’ll it be?

[Scene: Manor. That night. Phoebe and Aviva walk into the manor through the kitchen.]

Phoebe: This is the dining room. This is the parlor. That’s the conservatory, which is just another fancy name for family room.

Aviva: This is so totally cool. Oh, I love it here.

(They walk towards the parlor. Aviva opens the door.)

Phoebe: And welcome to planet Leo.

(They walk into the parlor.)

Aviva: You are liking this Leo.

Phoebe: Uh, maybe.

Aviva: Does he like you? I mean, how can he not? You are so gorgeous.

(As Phoebe talks, Aviva goes and sits down on the couch holding Kit.)

Phoebe: Well, you see, Piper and I have sort of have this little competition going over him.

(Phoebe sits in a chair.)

Aviva: So just use your powers. Cast a spell on him or something. You do have powers, don’t you?

Phoebe: What makes you think I do?

Aviva: Please. You’re a witch.

Phoebe: Yeah, which brings us back to how do you know that. You promised.

Aviva: I have this teacher. She’s great. She’s like my mom. She told me.
Phoebe: Who is she?

Aviva: Another witch. Like a high priestess or something. She said you were the coolest and I would like you the best. She was right.

Phoebe: Well I’d like to meet her sometime.

Aviva: Yeah? (Phoebe nods.) Is your room up there?

Phoebe: Mm-hmm.

Aviva: Come on. I want to share something with you. (She puts Kit down and stands up.) You’re gonna love it. I promise.

[Scene: Phoebe’s room. Aviva is putting on black lipstick.]

Aviva: I like mirrors. They never lie to you. (Phoebe appears behind Aviva.) They always tell you the truth whether you like it or not. It’s basic black. The color of my soul. Do you want to try it?

Phoebe: You’re soul’s not black.

Aviva: You know the feeling that I mean. You’re different, you know, you’ll never want what they want. You belong on the edge. We aren’t pink people Phoebe. (She turns around.) You want to see something incredible? Better yet, you want to try it?

Phoebe: Try what?

Aviva: I’ll show you my power if you show me yours.

[Cut to kitchen. Prue comes in.]

Prue: Anybody home? (She puts her purse on the table.) Better not be.

[Cut back to Phoebe’s room. Phoebe and Aviva are sitting on the ground Indian style. In between them is a laid out handkerchief with some candles.]

Aviva: Don’t be afraid.

(She holds out the palm of her hands. Phoebe grabs them.)

Phoebe: Ok. Now what?

(Aviva glances at the mirror. Kali appears slightly and then disappears. Aviva giggles a little.)

Aviva: She’s giving it to you too.

Phoebe: Who is? Giving me what?

Aviva: The power. Here. (She puts a potted plant in front of Phoebe.) Touch this. (Phoebe does. The plant begins to grow.) It’s the power of heat. You’re hand is like the sun.

Phoebe: Whoa.
Aviva: That’s pretty cool huh?

(Prue opens the door while saying this.)

Prue: Phoebe, are you…(She sees Aviva.)

Phoebe: Prue…(Phoebe and Aviva stand up.)

Prue: What are you doing?
Aviva: Get out. This is her room.

Phoebe: Aviva…

Aviva: No. She treats you worse than my aunt treats me. It’s not right.

Phoebe: It’s ok. Relax.

(The door rings. Prue leaves. Phoebe does. Aviva kneels down and blows out the candles.)

[Cut to foyer. Prue opens the door. Andy’s standing there holding a bottle.]

Andy: Chianti, Body Heat…What do you think?

Prue: Ah…

Phoebe: (running down the stairs) Prue, I can explain! (She sees Andy.) Oh no!

Andy: Oh no…Let me guess? Rain check?

Prue: Andy…

Andy: Prue, this is…this is getting ridiculous.

(Aviva comes up to Phoebe.)

Prue: I know. Believe me. You have every right to be upset, and I can’t talk about it right now but I will. I promise. Tomorrow? Quake? 1:00? Please?

Andy: Ok. Tomorrow 1:00. (He waves to Phoebe before leaving who waves back. Prue closes the door and begins to walk away. She pasts Phoebe.)

Phoebe: I am so sorry. (She follows Prue.) I totally forgot. (They stops walking.)

Prue: What the hell is she doing here? What’s a matter with you?

Aviva: This is her house too, ok? She can do whatever she wants.

Phoebe: (to Aviva) Aviva…(to Prue) She’s not what you think she is.

Aviva: She doesn’t understand Phoebe. She’ll never understand. (She leaves.)

[Scene: Aviva’s room. She’s talking to Kali.]

Kali: If there were no Prue, Phoebe would be with us now.

Aviva: I hate her and wish that she were dead.

Aunt Jackie: (outside the door) Aviva? What’s going on? Who’s in there with you? (She open the door and comes in.) You skipped school today and I want to know why.

Aviva: Get out of my room!
Aunt Jackie: How dare you speak to me in that tone! (She notices the candles as Aviva stands up.) What’s going on here?

Aviva: I said get out of my room! Leave me alone or else…(In the mirror, Kali is her demon self. She throws a fireball at Aunt Jackie. It hits the bottom of her dress. She screams and tries to put it out by slapping it with a jacket.) Aunt Jackie? (She goes out of the room while slapping and hits the wall.) Oh god. (Aunt Jackie falls down the stairs. Aviva comes out and runs downstairs.) Aunt Jackie? (She stops short and sees her aunt on the floor motionless.)

[Scene: Aunt Jackie’s apartment. Aviva is on the stairs. The cops and paramedics are there. They take Aunt Jackie away in a stretcher. Aviva walks up the stairs.]

[Cut to Aviva’s room. She’s talking to Kali. Aviva is worried.]


Kali: What did you tell the police?

Aviva: That the candle caught her dress on fire and she fell down the stairs. Oh my god. What have I done? I didn’t mean to hurt her.

Kali: You powers are growing.

Aviva: I know, but as soon as Aunt Jackie walks up, she’ll tell them what really happened. I’ve got to get out of here.

Kali: No!

Aviva: Why not?

Kali: You must go back to the Halliwells. You must complete what you’ve started.

Aviva: But how?

Kali: Piper won’t stop you, and Phoebe’s already an ally. Only Prue stands in our way. You must use your powers. You must take Prue’s place in the power of three. Don’t disappoint me Aviva. You said you wanted a family. And now you’ll have one.

[Scene: Manor. Kitchen. Aviva is there. Phoebe pours Aviva a cup of tea and gives it to her. Piper is on the phone in the background. Prue is also there.]

Aviva: Thanks.

Phoebe: You poor thing. You’re shivering.

Aviva: I’m ok. (to Prue) I know that you don’t like me and I know that the last thing you want to do is help me. But I don’t know where else to turn. I don’t have anybody else.

(Piper comes to them.)

Piper: She’s telling the truth. Her aunt was admitted to the hospital.

Aviva: How is she? Is she ok?

Piper: She has a broken arm and a concussion.

Prue: How did she fall again?

Aviva: I don’t know. I…I heard her scream and, and then I found her on the floor and I called 911. I promise, if you just let me spend the night and get some sleep, I’ll tell you everything you want to know about me tomorrow.

Piper: She can’t stay alone.

Phoebe: She can sleep in my room.

Prue: No magic.

Aviva: I swear.

[Scene: Phoebe’s room. Phoebe is asleep, but Aviva is awake. Kali appears in the mirror.]

Kali: Now…is the time.

(Aviva goes out into the hallway. Kali appears as her demon self.)

[Cut to by Prue’s room. Aviva opens the door slightly and sees Prue asleep. She then prepares to use a fireball.]


Piper: What are you doing?

Aviva: Um…(She closes the door.) I was just looking for the bathroom.

Piper: Oh. It’s down the hall to the right.

Aviva: Great. Thanks. Good night. (She goes to the bathroom. Piper looks in Prue’s room. She’s still asleep. Piper closes the door.)

[Scene: Dinning room. Phoebe is on the ladder putting a light bulb in the lamp. Prue is with her.]

Prue: I’m going to the hospital to see her aunt in an hour. I’ll be back ok?

(Leo walks into the kitchen and opens the door. He almost hits Aviva.)

Leo: Whoa. Sorry. Didn’t know you were there. (Phoebe turns on the light and steps down.)

Aviva: That’s OK. (Leo leaves.)

Prue: Aviva, I’m going to go see you aunt. Let her know where you are. We’ll talk when I get back OK?

Aviva: Yeah. Sure. Tell her I love her.

Prue: OK. (She leaves. Phoebe comes in the kitchen.)

Phoebe: Come on. Let’s get something to eat.
[Scene: Hospital. Prue is sitting by Aunt Jackie’s hospital bed. Aunt Jackie is sitting up.]

Aunt Jackie: I don’t understand. Why is Aviva staying with you? I don’t even know who you are.

Prue: Um, actually we just met your niece. We lost our cat and she found it for us.

Aunt Jackie: Oh. That’s what she was hiding.

Prue: Hiding?

Aunt Jackie: In the closet. She wouldn’t let me go anywhere near it. You’re lucky she didn’t sacrifice the poor thing.

Prue: I’m sorry? (Aunt Jackie leans closer.)

Aunt Jackie: She’s a strange kid. Very troubled. Into all sorts of wired stuff. Black magic, voodoo. God know what else. No wonder she doesn’t have any friends.

Prue: What makes you think she’s into black magic?

Aunt Jackie: You should see her room. It seems like every time I walk past there she’s in there…chanting or something. Sometimes, I swear, I even hear other voices. I know she’s not happy there. I’m only taking care of her until her mom gets out of rehab.

Prue: Do you mind if I stop by your place and pick up some things for Aviva?

Aunt Jackie: No.

Prue: Great. Thanks. Feel better. (She leaves.)

[Scene: Quake. Piper comes out of the kitchen and goes to the table where Andy’s waiting.]

Piper: Andy, I can’t seem to get a hold of Prue. I know she was going to the hospital…

(Andy stands up and takes the napkin off his lap.)

Andy: That’s all right Piper. Thanks for trying.

(He takes some money out to pay for the drink on the table.)

Piper: I’m sure there’s a perfectly good…

Andy: Explanation? (He puts the money on the table.) Wanna bet? (He leaves.)

[Scene: Aviva’s room. Prue walks in. She looks around. She opens the closet and sees some black candles and the other stuff Aviva uses when she calls Kali. Kali appears in the mirror behind Prue in demon form and then disappears. Prue looks over her shoulder at the mirror. She then sees Aviva’s diary by the bed. She picks it up and reads one of the pages.]

Prue: "Kali says we’re close to taking over the Halliwell coven. I hate lying to them."

(She puts the diary down. She then picks up her cell phone and calls home.)
Phoebe: Hello.

Prue: Uh, Phoebe. It’s me.

[Cut to Manor. Parlor. Phoebe stands up out of her chair. Aviva is sitting in another chair reading a magazine.]

Phoebe: Prue, where are you? Piper called. She says you were supposed to meet Andy at Quake.

[Cut to Aviva’s room.]

Prue: Um. Listen, we have a bigger problem to deal with. Call her back and tell her to come home. I’ll…I’ll explain it to you guys later. (She begins to leave.) And Phoebe, whatever you do, don’t let Aviva out of your site. Ok?

[Cut to Manor. Phoebe looks over her shoulder at Aviva.]

Phoebe: Yeah sure.

[Cut to Aviva’s room.]

Prue: All right. Bye.

(She leaves. Kali appears in the mirror in demon form.)

[Cut to Manor. Phoebe hangs up and turns around.]


Phoebe: Prue’s on her way home. We can have our little chat when she gets here.

Aviva: Yeah. Ok. (She puts down the magazine and stands up.) Mind if I go upstairs and lay down? I’m…I’m not feeling real well.

Phoebe: Sure. Go ahead. (Aviva leaves.)

[Cut to Phoebe’s room. Aviva comes in, grabs her backpack, and leaves. She goes to Prue’s room and sneaks in.]

[Cut to downstairs. Foyer. Leo is sanding down a corner. Phoebe picks up something by the door.]


Leo: This last coat of stain’s gotta dry. (He looks at Phoebe.) I’m uh, heading over to Filmore’s in a few minutes to do an estimate.

Phoebe: Wait. You’re finished already?

Leo: Yeah. I’ll be back tomorrow to make sure everyone’s happy with my work. (Leo stares at Phoebe.)

Phoebe: What?

Leo: Just…just out of curiosity, um…are you and Aviva…(Phoebe raises her eyebrows in confusion.) I mean, Piper said that…

Phoebe: Piper said what?

Leo: Uh. Nothing…I think I need some water.

[Cut to Aviva. She gets in meditating position.]

[Cut to Kitchen. Leo comes out of the laundry room as Phoebe comes in.]


Phoebe: Wait, Leo, what did Piper say to you?

Leo: Uh, it doesn't matter, really---forget it. (Leo begins washing his hands.)

Phoebe: Well, whatever she said, you should probably take it with a grain of salt, 'cuz sometimes her medication makes her say the strangest things! But, not to worry-her shrinks are on it.

Leo: Shrinks? (Phoebe nods and chuckles behind his back.)

(She sees Aviva’s jacket on the chair and picks it up. She has a premonition. In it, Prue opens the door to her room and Aviva throws a fireball at her. The premonition ends.)

Phoebe: Oh my god. Aviva.

(Leo hears a car door close and looks out the window. He looks back at Phoebe.)

Leo: Prue’s home.

Phoebe: Oh no. (She leaves.)

[Cut to Aviva. She puts something in the middle of the candles. She hears someone run upstairs. Phoebe opens the door as Aviva throws a fireball.]


Phoebe: Aviva? (The fireball heads towards Phoebe, who catches it with Aviva’s jacket. It catches on fire. Aviva stands up.) Aviva! (She shakes the jacket and throws it on the ground. She stomps on it.) What the hell are you doing? (She holds her arm.)

Aviva: Phoebe…I’m sorry. (She leaves.)

[Scene: Manor. Kitchen. Phoebe is sitting on a stool. Piper brings her a pack of ice. Prue and Leo are also there.]

Piper: Maybe we should take you to the hospital.

Phoebe: No. It’s not that bad.

Leo: Well, how did it happen anyway?

Phoebe: Uh, candles. Aviva had some candles lit and I guess the sweater got to close, and then she ran out of the house.

Leo: It sure caught fire fast.

Prue: Um, Leo, we got this. We wouldn’t want you to be late for that estimate.

Leo: Are you sure? I don’t mind.

Phoebe: No. Prue’s right. I’m fine. You go ahead.

Leo: Ok. I’ll stop by later to see how you’re doing.

Piper/Phoebe: Great. (Leo leaves.)

Prue: Ok. So, how did this happen?

Phoebe: I had a premonition…that Aviva was going to hurt you, so I tried to stop her. I should have listened to you Prue. You were right about Aviva. She’s evil.

Prue: No. Actually, she’s not, but she is being used by an evil spirit and I think I know which one, so come on. (They all leave.)

[Scene: Aviva’s room. Aviva is putting stuff in her backpack. She goes to the closet. Kali appears in the mirror.]


Kali: Where are you going Aviva?

Aviva: Go away. I don’t want anything to do with you. I don’t want to be a witch anymore.

Kali: But you haven’t finished what we’ve started.

Aviva: But I’m hurting people. Don’t you understand? First Aunt Jackie, now Phoebe. I have to leave.

Kali: Aren’t you going to say good-bye first? Touch the mirror, Aviva. It’s ok. I’m not upset. Touch the mirror and I’ll go away too. (She does. Kali goes into Aviva’s body.) Hello…(Her voice changes to evil.)…Aviva?

[Scene: Attic. The Charmed Ones are looking through the Book of Shadows.]

Prue: Kali. Kali. Kali.

Piper: There, there. " An evil sorceress cursed into her own dimension. She appears in reflections and has the power to possess…"

Prue: "…innocents and use them as pawns to steal a witch’s power."

Piper: Wait. I don’t understand. So she’s using Aviva to try to turn us into bad witches?

Phoebe: Does it say anything about how to get rid of her?

Prue: Uh, yeah. " To get ride of her: shatter her reflection." However the hell we do that. Here. (She gives Piper the book. The door slams open and there stands Kali in Aviva’s body.)

Phoebe: Aviva?

(Kali walks towards them while saying this line and then stops.)

Kali: (in Aviva’s voice) Hello Phoebe. How’s (in Kali’s voice) the arm?

Phoebe: You’re not Aviva?

Kali: You’re not kidding.

(She throws a fireball at them. Prue pushes her sisters to the left and she goes to the right.)

Aviva: Phoebe! Help me!

Kali: Never mind. (Piper puts the book down. Kali throws a fireball at them. They duck and the fireball hits the mannequin. Kali looks at Prue.) My power’s greater then yours Prue. It’s only a matter of time. (Phoebe and Piper are now kneeling.)

Phoebe: Time? Piper, that’s it! (Kali looks at them.) Freeze her! (Piper looks at her.)

Piper: Aviva doesn’t freeze. (Kali looks at Prue.)

Phoebe: Yeah, but Kali will. (Piper freeze Kali.)

Kali: No!

(Aviva’s body falls to the floor. Piper looks behind her and pulls down a sheet, revealing a mirror.)

Piper: Prue! The mirror! Get her to the mirror! (Prue uses her power to throw Kali in the mirror.)

Kali: No!

(Phoebe hits the mirror with a broom. Kali screams as the glass is shattered. She disappears.)

[Scene: Phoebe’s room. Phoebe is there holding Kit. Aviva is standing by the mirror. Her hair is washed and she’s wearing a dress that’s dark red.]


Aviva: Thanks for the dress.

Phoebe: No problem. It’s Prue’s. (She puts Kit down on the dresser and walks to Aviva, who grabs her jacket.) All set?

Aviva: Yeah. I’m all set.
Phoebe: You ok?

Aviva: I don’t think, uh, looking into a mirror is ever going to be the same. (She turns around.)

Phoebe: Yeah, well, the demon’s gone Aviva, forever.

Aviva: Yeah, well, unfortunately all the other ones remain. It’s so hard.

Phoebe: Oh, I know. It was hard for me too when I was your age.

Aviva: Yeah?

Phoebe: Are you kidding? (Aviva goes by the dresser and grabs on her coat.) These are the hardest years of your life. (Phoebe sits on her bed.) The one thing I learned is you just gotta be yourself. (Aviva giggles a little as she puts on her coat.)

Aviva: Easy for you to say. What if yourself sucks?

Phoebe: Well, you don’t have to worry about that. No. Aviva, I’m serious. You are a great kid. I could totally see us hanging out together in school. A couple of troublemakers. (Both she and Aviva laugh a little.)

Aviva: I’m going to miss being a witch. Having powers…and having sisters.

Phoebe: Yeah, well, you’ve got your mom. And your aunt will be home from the hospital tomorrow. (She stands up.) Ok, now remember, do not tell anyone about us Halliwell sisters right? It’s just our little secret.

Aviva: I promise.

Phoebe: Ok. (They leave.)

[Scene: Outside Andy’s house. Prue is in her car waiting for Andy. He pulls up in his car. Prue gets out and so Andy.]


Prue: Hey.

Andy: Hey. (He walks towards his door and so does Prue.)

Prue: Uh, can we talk?

Andy: Is there really anything to talk about?

Prue: Andy…(He stops and turns around.) I'm sorry….

Andy: So am I!

Prue: What do you mean by that?

Andy: I mean, come on Prue. Who we kidding? I mean, let’s face it. One of us is obviously more interested in this relationship than the other.

Prue: That’s not true.

Andy: Isn’t it? Then how come I’m always the one left standing there looking like a jerk.

Prue: I can explain.

Andy: No, you can’t. Or you won’t. (He goes up the stairs and stops at the top. He throws the jacket on the ground.) Damn it Prue. I still love you. I’m not saying you have to explain it all to me Prue. (Prue walks up to him.) That you’re prerogative. All I’m saying is…it hurts that you don’t trust me enough.

Prue: I do trust you Andy. It has nothing to do with you, it’s just…it’s just something that I don’t know if I can ever share with anybody.
Andy: Well I hope that’s not true for your sake. All I know is there’s nothing I can say or do to reassure you, that I’m there for you. (He grabs his coat and walks up the stairs.)

Prue: Andy…(He stops half-way and turns around.) Are you saying that you don't want to see me anymore?

Andy: I don't know what I want anymore.

The End

Kikavu ?

Au total, 207 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stella 
09.10.2019 vers 12h

helene14 
19.07.2019 vers 23h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

ladyMorgan 
16.05.2019 vers 10h

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

bibifanser 
11.03.2019 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Votez!
HypnoPlume 2019 | Votez!

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

Charmed (2018), S02E06 (inédit)
Vendredi 15 novembre à 20:00
0.66m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

Charmed (2018), S02E05 (inédit)
Vendredi 8 novembre à 20:00
0.58m / 0.1% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

Charmed (2018), S02E04 (inédit)
Vendredi 1 novembre à 20:00
0.66m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

Charmed (2018), S02E03 (inédit)
Vendredi 25 octobre à 20:00
0.73m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

Charmed (2018), S02E02 (inédit)
Vendredi 18 octobre à 20:00
0.73m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

Charmed (2018), S02E01 (inédit)
Vendredi 11 octobre à 20:00
0.65m / 0.2% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
USA | Diffusion CW - Vendredi 15 novembre 2019

USA | Diffusion CW - Vendredi 15 novembre 2019
Ce soir, la diffusion inédite de Charmed se poursuit sur les ondes de la CW. La chaine proposera en...

Sortie du film Seberg avec Ser'Darius Blain

Sortie du film Seberg avec Ser'Darius Blain
Le film Seberg réalisé par Benedict Andrews sortira le 13 décembre 2019 aux USA. Une sortie...

Sortie du film Jumanji 2 avec Ser'Darius Blain

Sortie du film Jumanji 2 avec Ser'Darius Blain
La sortie française du film Jumanji: Bienvenue dans la jungle 2 réalisé par Jake Kasdan a été...

Eric Balfour rejoint le casting de la saison 2 de Charmed !

Eric Balfour rejoint le casting de la saison 2 de Charmed !
Eric Balfour (Haven) rejoint le casting récurrent de la seconde saison de Charmed. Il incarnera...

Alyssa Milano partage un nouvel épisode de Sorry Not Sorry

Alyssa Milano partage un nouvel épisode de Sorry Not Sorry
Alyssa Milano vient de publier un nouvel épisode de son podcast Sorry Not Sorry. Cet épisode...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ptitebones, 17.11.2019 à 14:34

Coucou ! Dernière journée pour voter à la première catégorie des Manifest Awards ! Venez élire le meilleur personnage !

juju93, Avant-hier à 18:15

Plusieurs ex aequo pour le L d'or du meilleur acteur sur The L Word. Quelques votes au sondage pour peut-être les départager ? Merci

juju93, Avant-hier à 19:37

Personne ? Bon, tant pis, pas grave, nous aurons donc 3 vainqueurs pour cette catégorie !

ptitebones, Avant-hier à 21:35

Hello ! La catégorie 2 des Manifest Awards est en vote ! Vous pouvez venir, élire le meilleur personnage secondaire Merci !

Locksley, Hier à 09:40

L'interview HypnoVIP est parue, Emmalyne est notre invitée pour ce mois de novembre. Bonne lecture !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site